Assurance auto : une obligation pour tous les automobilistes

      assurance auto

      Assurance auto : une obligation pour tous les automobilistes

      En plus du permis de conduire, la souscription d’une assurance auto est exigée par la loi pour tout automobiliste. En effet, la législation française oblige les conducteurs d’assurer leur véhicule terrestre à moteur, avec ou sans remorque. Le non-respect de cette règle expose le propriétaire à un délit lourdement puni par la loi. Selon la gravité des cas, la suspension du permis de conduire de trois ans est envisageable d’après l’article L. 324-2 du Code de la route.

      D’ailleurs, à défaut d’assurance auto, d’autres peines supplémentaires sont également concevables. A titre d’exemple, il y a l’interdiction de circulation ou bien la confiscation du véhicule. Aussi, le conducteur doit accomplir, à ses charges, un stage de sensibilisation à la sécurité routière. En guise d’information, il est à rappeler que la conduite sans assurance est susceptible d’être punie par la loi. Par ailleurs, le défaut d’assurance peut causer des difficultés dans le cadre de souscription d’une nouvelle assurance auto. Enfin, si une automobile est restée longtemps sans couverture, son propriétaire aura également du mal à souscrire une assurance auto.

      Assurer un nouveau véhicule dans l’immédiat, c’est important

      Avant d’obtenir son assurance auto définitive, l’automobiliste aura en sa possession une couverture provisoire valable pour un mois. Cette assurance temporaire est disponible si le conducteur a souscrit un contrat après l’achat de son véhicule auprès d’un mandataire. Cette démarche est importante pour se protéger en cas de sinistre. L’assuré aura l’embarras du choix concernant le type de couverture à souscrire. En effet, les compagnies d’assurance leur proposent plusieurs prestations pour couvrir leur automobile. La plus basique d’entre elles est l’assurance auto « au tiers ».

      Celle-ci est la formule la moins chère du marché et prend en charge uniquement les dommages causés à un tiers. Appelée également la garantie « responsabilité civile », elle n’indemnise pas le conducteur du véhicule. S’il souhaite profiter d’une couverture complète, la souscription d’une assurance auto « tous risques » est recommandée. Celle-ci propose en effet une garantie très complète et son tarif est plus élevé par rapport à l’offre classique. Cette dernière est le minium légal obligatoire imposé par la loi. L’assurance au tiers ou la « responsabilité civile » oblige toute personne qui a provoqué un accident de réparer les dégâts qu’elle a commis à un tiers.

      Les atouts de la garantie « responsabilité civile »

      A minima, le conducteur doit souscrire une garantie « responsabilité civile ». Celle-ci lui permet d’assurer son véhicule en cas d’accident responsable. Les voitures qui sont restées trop longtemps dans leur garage nécessitent aussi la souscription d’une couverture auto. En effet, elles font souvent sujettes d’un risque d’ennui en raison des pièces rouillées ou des pannes mécaniques.

      En clair, le fait de souscrire une assurance auto « au tiers » occasionne la prise en charge des victimes du sinistre. En plus de cela, elle intervient au cas où l’assuré viendrait de provoquer des dommages corporels ou matériels à des tiers. Les dégâts couverts par la garantie « responsabilité civile » sont les préjudices matériels subis lors de la collision avec d’autres véhicules et aux immeubles. Concernant les dommages corporels causant des blessures, ceux-ci sont également couverts par l’assurance au tiers.

       

      Laisser une réponse

      © 2018 Copyright trudo-taxi.be