Licence taxi en Belgique : Ce qu’il faut savoir

      licence taxi en Belgique

      Licence taxi en Belgique : Ce qu’il faut savoir

      Un projet de réforme du fonctionnement des services de taxi a été adopté en Belgique. En voici les grandes lignes.

      Présentation extérieure des véhicules de taxi

      Pour qu’un véhicule soit reconnu comme voiture de taxi Belgique, il doit présenter : un voyant lumineux sur le capot, un motif de damier noir et jaune et orange sur les quatre portières ainsi qu’une plaque d’immatriculation homologuée à l’arrière.

      Une même licence pour les chauffeurs de taxis et VTC

      Les chauffeurs de taxi et de voitures VTC doivent se munir d’une licence pour pouvoir circuler. Pour avoir leur licence, les conducteurs doivent principalement :

      • posséder un permis B
      • passer des épreuves pour obtenir le diplôme de premier secours
      • avoir une autorisation de stationnement ADS
      • avoir la majorité absolue (plus de 21 ans)
      • conduire depuis au moins 3 ans
      • disposer d’un certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi
      • présenter un certificat de sélection médicale

      Une fois ces conditions remplies et après avoir reçu le certificat de passage au contrôle technique, les chauffeurs obtiennent leur licence qu’ils ne peuvent pas s’échanger ni céder. A noter que tout chauffeur de taxi doit également avoir un casier judiciaire vierge.

      Le profil d’un chauffeur professionnel

      La nouvelle règlementation en vigueur a pour objectif d’améliorer le service de transport de personne, y compris le profil des conducteurs. Qu’il s’agisse de chauffeur de taxi indépendant, de conducteur de VTC  ou de chauffeur de taxi salarié, conduire un taxi ou un VTC  est un véritable métier qui requiert les qualités suivantes.

      Une bonne connaissance des routes

      La connaissance des routes est essentielle pour offrir un transfert rapide et sans stress au passager. Un bon sens de l’orientation soutenu par l’utilisation des systèmes de localisation GPS permet, dans la mesure du possible, d’éviter le trafic et les embouteillages.

      Une connaissance des plans de circulation

      La connaissance des plans de circulation est utile aux conducteurs pour conduire dans le respect des normes. Ceci est important pour exercer correctement leur fonction.

      Quelques notions de langues étrangères

      L’aptitude à la communication est incontournable pour comprendre les directives et attentes du passager. Un conducteur disposant d’une notion de langues étrangères pourra recevoir des clients d’origines diverses sans problèmes.

      Flexibilité

      Les chauffeurs de taxi et de VTC  doivent afficher une grande flexibilité dans leur prestation. Il en va de la satisfaction du client. Avoir de la patience au moment d’attendre le client en retard ou de recevoir ses critiques est un grand point fort.

      Résistance au stress

      Conduire est toujours synonyme de pressions, dans un endroit où il y a beaucoup de circulations. Un conducteur travaillant dans le transport de personnes doit être résistant au stress  car il est soumis à différentes contraintes : respect de la ponctualité et des limites de vitesse tout en offrant un trajet rapide et agréable au passager.

      Cumuls de licences terminés

      Alors que l’assurance pour le transport de personne est impérative, le cumul de licences est désormais interdit. Bon nombre de sociétés de taxis ont réuni plusieurs licences qu’ils louaient aux conducteurs. Pour celles-ci, il sera impossible de renouveler leurs licences lorsque leur validité aura expiré. A présent, les chauffeurs munis d’une carte professionnelle peuvent obtenir leur licence sans louer ni acheter. En plus, ils bénéficieront d’un dédommagement pour le coût investit.

      Laisser une réponse

      © 2018 Copyright trudo-taxi.be